Document Type

Article

Abstract

Maupassant et l’illusion de la réalité

Plusieurs influences sont décelables dans l’œuvre de Maupassant -- du naturalisme au fantastique, avec parfois des traits romantiques, classiques, même décadents, et plus importante encore, l’influence de Flaubert. Au début de sa carrière, Maupassant s’allie au naturalisme de Zola, comme le montre sa participation au groupe de Médan et sa nouvelle, ‘Boule de suif’. Mais il ne fait guère de distinction entre réalisme et naturalisme, parlant plutôt des “écoles de la vraisemblance”. Les chroniques de Maupassant présentent l’essentiel de sa philosophie littéraire, et son essai “Le Roman” révèle le noyau de son esthétique: “J’en conclus que les Réalistes de talent devraient s’appeler plutôt des Illusionnistes.” Cet article suggère que la multitude de voix qu’on entend chez Maupassant reflète son œuvre de maître illusionniste, œuvre s’adaptant à l’illusion de la réalité.

Publication Date

2014

Publication Title

Papers

Volume

Papers from the London Zola Colloquium 18-19 October 2013

Publisher

Emile Zola Society

Share

COinS